Elle en Sens

elle-en-sens

Blog          Contact         Boutique

        Accueil         Gérer sa fertilité au naturel        Accompagnements       
                                Ateliers collectifs       Formation à distance

Blog          Contact         Boutique

Lors de ton premier saignement : tu rencontres ton pouvoir

Pendant tes années de saignement : tu pratiques ton pouvoir

A la ménopause : tu deviens ton pouvoir​

Proverbe Amérindien

courbe-température-et-fécondation

Comment évolue la courbe de température lorsqu'il y a fécondation ?

La courbe de température est le miroir de l’activité ovarienne.
Lorsqu’elle augmente en phase prémenstruelle, elle montre l’activité hormonale du corps jaune et donc la production de progestérone.
Nous avons vu dans l’article précédent, que la température redescendait en fin de cycle, lorsqu’il n’y avait pas de fécondation, sous l’effet de la chute hormonale.
Que se passe t-il lorsqu’il y a fécondation ? 

La fécondation

L’ovule fécondé par un spermatozoïde, va migrer vers l’utérus pour s’implanter dans la muqueuse utérine ou endomètre.
Cette muqueuse a été constituée par la progestérone, sécrétée par le corps jaune, résultat de la transformation du follicule, après ovulation.
voir article « Les hormones du cycle menstruel« .
Au moment de la fusion entre l’ovule et le spermatozoïde, les caractéristiques génétiques sont établies.
L’ovule fécondé va mettre environ 6 jours jusqu’à son implantation dans l’endomètre. C’est la nidation.

La fécondation produit une nouvelle hormone : l'hCG

Dès la nidation, une nouvelle hormone apparaît : l’hCG (hormone chorionique gonadotrope) qui va permettre de maintenir le corps jaune pour poursuivre l’évolution de la grossesse.
C’est cette hormone qui est détectée dans les tests de grossesse. 
On suit régulièrement le dosage de la progestérone, des œstrogènes et de la hCG afin de définir la qualité de leur sécrétion lors de la grossesse.
L’embryon se connecte aux vaisseaux sanguins de l’utérus via le placenta, (qui commence à se constituer pendant les 3 premiers mois) afin d’avoir les éléments nutritifs dont il a besoin. Période à laquelle le placenta prend la relève du corps jaune

Le rôle de la progestérone

La progestérone apporte les nutriments nécessaires pour permettre à la muqueuse utérine (endomètre) de se maintenir afin d’alimenter l’ovule fécondé.
Ainsi l’endomètre n’est pas expulsé, ce qui explique pourquoi il n’y a pas de menstruations et que la température reste sur un plateau haut.
Voir article « Pourquoi prendre sa température ?« 

De plus, la progestérone, avec ou sans fécondation, permet de :

– transformer la glaire cervicale en un bouchon muqueux au niveau du col
– fermer le col de l’utérus, le durcir et le faire descendre
empêcher une nouvelle ovulation

Si la progestérone est basse, la grossesse risque de ne pas aboutir. Elle doit être supérieure à 15 µg/L.
A partir du 3e mois de grossesse, le corps jaune va disparaître et c’est le placenta qui va alors produire les œstrogènes et la progestérone.

L'action de la température lorsqu'il y a fécondation

Quand il y a fécondation, la température va se maintenir à un plateau haut pendant les 3 premiers mois de gestation pour revenir à son plateau bas, de début de cycle.
Période à laquelle le placenta prend la relève du corps jaune. Il semblerait alors que le placenta n’affecte pas la température.

L'intérêt de prendre la température

Suite aux corrélations que nous venons de voir, la courbe thermique permet de repérer une grossesse.

La température constate une fécondation

Lorsque sur le graphique nous constatons au moins 18 températures hautes, il y a de grandes chances qu’une grossesse soit en cours. Un test peut venir confirmer.

Cependant lorsque le test urinaire est négatif mais que les températures restes hautes, il suffira d’observer quelques jours de plus comment se comporte la température et de refaire un test si elles restent hautes.
Il peut arriver que les menstruations surviennent après un plateau haut de températures de 20 jours.
On remarque que la température augmente encore un peu aux environs de la date à laquelle les menstruations auraient du arriver. Il se peut même
que de légers saignements apparaissent.

Calculer la date d'accouchement

En général, la date d’accouchement est calculé à partir des dernières règles.
Or, une grossesse commence à la date de fécondation et dure en moyenne 266 jours, à plus ou moins 10 jours près.
Grâce à l’observation du cycle et à la température, le calcul du terme de l’accouchement peut se faire avec plus de précision, en utilisant la 1ere température haute comme marqueur de la date de fécondation.
Exemple à partir du graphique:
On prendra la date du jour de la première température haute, on enlèvera 7 jours et on rajoutera 9 mois;
3 septembre 2009 – 7 = 27/08/2009 + 9 mois = 27 mai 2010

La date estimée de l’accouchement sera le 27 mai 2010.

Les hormones du placenta seront sécrétées jusqu’à ce que le développement du fœtus soit terminé.
Ainsi la chute hormonale en fin de grossesse va déclencher l’accouchement tout comme cela se passe dans un cycle sans fécondation.

Laisser un commentaire

risus. neque. quis id, ut commodo consequat. amet, id at vulputate,