Elle en Sens

une-ovulation-confinée

Décryptage de mon cycle pendant le confinement : une ovulation confinée

L’hypophyse, ordinateur central du cycle menstruel, est très sensible aux états émotionnels. Le stress ressenti en phase pré-ovulatoire peut impacter la longueur du cycle. L’ambiance mondiale  du confinement, a impacté  mon ressenti pendant l’ovulation.

L'impact du confinement

Le confinement n’a pas changé mon quotidien donc mon état émotionnel n’a pas été chamboulé.
Le mois dernier j’ai pratiqué le yoni steam (vapeurs vaginales) pour soutenir mon cycle du mois actuel.
J’ai retrouvé de l’énergie en phase préovulatoire. J’étais plus dynamique, moins de coup de fatigue dans la journée.
En soutenant la production hormonale, l’ovulation a eu lieu plus tôt que les mois précédents, qui tiraient en longueur.

Un état second pendant l'ovulation

J’ai vécu un état second durant la période ovulatoire, tout comme je peux connaître pendant les menstrues.
C’est comme si j’étais entre 2 mondes. Je suis là physiquement, mais mon psychisme est occupé  à réglé des choses inconsciemment, dans une autre dimension.

C’est difficile de me concentrer et de travailler efficacement dans ces moments.
Il faut oublier la rentabilité dans cet état et  mettre à profit  la créativité instinctive. Alors j’essaye de matérialiser les idées que j’ai pour satisfaire le besoin de créer, avec mes mains notamment.

Cet état second est un appel de l’âme, qui réclame mon attention.
Une écoute attentive aux besoins profonds, aux messages qu’elle veut me faire passer et que j’ai à donner vie en les matérialisant.
Je pense que la manière dont j’ai vécu cette ovulation a été intensifiée par le confinement, le rythme lent mondial m’a amené à aller voir plus profondément encore.

La phase pré-menstruelle

S’en est suivi la période prémenstruelle qui a été intense en rêves guérisseurs (pour une fois!).
J’en ai jamais fait autant à la suite dont je me souvienne!
Mon masculin intérieur est en train de se réaligner. J’ai tenu tête au masculin prédateur/saboteur, compris les stratégies que je mettais en place en moi et à l’extérieur pour dominer ce masculin pour le contrôler.
Il a du se transformer, renaître sous une nouvelle forme. S’abreuver à la source originelle pour prendre des forces.

Il faut aujourd’hui que je sois attentive et que je prenne soin de laisser de la place au masculin équilibré, sacré, celui qui fait avancer. 

Ce qui m’a permis de réaliser et d’interpréter mon cycle et les transformations internes que je vis, c’est ma conscience.

La conscience des choses

Depuis mon voyage en amazonie et mes expériences d’expansion de conscience avec le voyage au tambour et autres … j’ai découvert que chaque chose a une conscience, qui sait ce qu’elle est.

C’est en mettant en parallèle, en tissant des liens entre mes expériences de conscience intérieure (questionnements personnel, étape de vie, difficultés rencontrées personnelles…) et les événements extérieurs (rencontres, échanges avec autrui), les récoltes d’actions posées, que je vois que ce que je vis à l’intérieur de moi se répercute à l’extérieur.
C’est aussi grâce à l’enseignement des Gardiennes du féminin, qui m’aide à focaliser sur une thématique.
Ce mois ci nous avons été avec la Gardienne de l’Equilibre. Elle m’a éclairé sur les points que j’avais à équilibrer. Au fur et à mesure du mois elle a été ma boussole qui m’a permis de mettre en route cet équilibrage avec mon masculin, d’être plus attentive à ma reliance entre la terre et le ciel, mon corps et mon âme, mon intérieur et l’extérieur

Comment se passe ce confinement?

A t-il eu un impact sur ton cycle, tes ressentis?

Voir aussi ...

Laisser un commentaire

Praesent vel, amet, felis Praesent diam at Donec Aenean adipiscing