Les hormones du cycle menstruel

celine-germain

Comment fonctionnent les œstrogènes 
et la progestérone?

Le cycle menstruel est contrôlé par la glande pituitaire ou hypophyse. Une petite glande située au milieu du cerveau qui produit des hormones. Elle sécrète entre autre l’hormone-folliculo-stimulante (FSH) et l’hormone lutéinisante (LH).
Toutes 2 sont des hormones hypophysaires qui contrôlent les ovaires.

Avant l'ovulation : la Phase Folliculaire

Le cycle se divise en 2 parties. A la fin des menstruations, l’hypophyse produit de la FSH (hormone-folliculo-stimulante) qui permet aux follicules, dans l’ovaire de se développer.
Ce qui correspond à la phase folliculaire.

Le rôle des ovaires

Les ovaires contrôlent l’hypophyse en lui envoyant des messages pour lui dire de continuer à produire de la FSH tant qu’un taux d’œstrogènes suffisant n’est pas atteint. Permettant ainsi à un des follicules de se développer pour arriver à maturation. Ce follicule produit de plus en plus d’œstrogènes au cours de cette phase.
L’hypophyse produit alors peu de LH (hormone lutéinisante), qui est responsable du déclenchement de l’ovulation, qui est la libération de l’ovule contenu dans le follicule arrivé à maturation.

Voir l’article sur « les organes génitaux féminins« 

Le rôle des œstrogènes

De la fin des saignements à l’ovulation, le follicule produit de plus en plus d’œstrogènes qui agissent sur :
– la glaire cervicale, communément appelées « pertes blanches », elles sont l’un des signes de la fertilité. 
– la régénérescence de la muqueuse utérine
– le col de l’utérus, il devient de plus en plus mou et haut

Voir l’article sur le « Symptothermie : gérer sa fertilité au naturel« 

Déclenchement de l'ovulation

La fin de la phase folliculaire est signifiée par le dépassement d’un seuil en œstrogènes.
C’est à ce moment où les ovaires envoient un message à l’hypophyse pour lui dire que le seuil est atteint et qu’il peut maintenant lancer la production de LH. L’hypophyse lance d’un coup une grande quantité de LH appelé « pic de LH« .
Ce pic de LH provoque l’ovulation.

Après l'ovulation : la Phase Lutéale

Le follicule ayant libéré l’ovule dans les trompes utérines, se transforme en corps jaune. C’est la phase lutéale, qui vient de la racine « luteus » qui signifie jaune.

Cette phase est caractérisée par la présence dominante de la progestérone, qui envoi aussi  des messages à l’hypophyse.

Le rôle de la Progestérone :

– vasculariser et maintenir le développement de l’endomètre afin que l’embryon puisse s’y installer
– transformer la glaire cervicale en un bouchon muqueux au niveau du col
fermer le col de l’utérus, le durcit et le fait descendre
empêcher une nouvelle ovulation
– faire monter la température

S'il y a fécondation :

La production de progestérone va se maintenir pendant les 3 premiers mois de la grossesse afin que l’embryon s’installe et se développe dans l’utérus, jusqu’à ce que le placenta prenne le relais.

Le contrôle du dosage de HCG (hormone chorionique gonadotrophine) dans le sang puis dans les urines, sécrété par le futur embryon dès la nidation, confirmera une grossesse.

S'il n'y a pas de fécondation :

Le corps jaune va disparaître petit à petit, produisant ainsi de moins en moins de progestérone jusqu’à la veille des menstruations.

L’endomètre ne peut plus se maintenir ce qui entraînent l’évacuation de ses parois qui sont les menstruations.
A la fin de la phase lutéale et pendant les saignements, les hormones œstrogènes et progestérones sont au plus bas.
L’hypophyse peut alors recommencer à produire de la FSH afin qu’un nouveau follicule, dans l’un des ovaires, arrive à maturation.
Un nouveau cycle commence.

Le cycle menstruel : reflet de ta santé

Le cycle menstruel est dirigé par l’hypophyse, lui même contrôlé par les ovaires.
Les œstrogènes et la progestérone agissent sur la glaire cervicale, la position du col de l’utérus et la température basale du corps (la plus basse), marqueurs de la fertilité mais aussi signes de l’état de santé physique et psychique. Ainsi un déficit ou un excès de ces hormones va impacter l’équilibre de ta santé. Le syndrome pré-menstruel est un des indices, comme les difficultés à ovuler par manque d’œstrogènes ou un taux de progestérone insuffisant pour maintenir la nidation de l’embryon .
Le centre de contrôle des hormones hypophysaires étant le cerveau, le cycle menstruel est le reflet de ton état d’esprit intérieur influencé par des facteurs extérieurs. Les événements de ta vie comme des périodes de changements, d’incertitude, de stress … peuvent jouer sur la production des hormones œstrogènes et progestérone.

Dis-moi en commentaire si tu as fait des correspondances entre les événements de ta vie et ton cycle ?

As-tu remarqué si ton cycle s’allongeait si tu avais subi du stress, un régime alimentaire … ?

Voir aussi ...

Conscientise ton cycle

Accède à mes outils gratuits : mandala, fiche quotidienne, lien avec la lune … pour celles qui veulent se réapproprier la connaissance de leur nature cyclique

Si tu as déjà ton mot de passe:

Aller sur la page Mes Outils Love your Cycle 

Laisser un commentaire

id, tristique venenatis Nullam odio Phasellus